Parler de son deuil à son entourage

Parler de son deuil par suicide peut être très aidant. Les proches d’une personne endeuillée peuvent l’aider à prendre soin d’elle, à se sentir moins seule et à voir la situation autrement. Or, il n’est pas toujours facile d’obtenir ce soutien.

Par exemple, on peut se montrer incapable d’en parler parce qu’on se sent trop mal, avoir peur que ça ait un impact négatif sur ses relations avec ses proches ou encore ne pas aimer la réaction de ceux-ci lorsqu’on se confie.

Il n’y a pas de honte à avoir perdu quelqu’un par suicide

Une personne endeuillée par suicide peut se sentir responsable du décès de l’être cher, se replier sur elle-même et avoir l’impression qu’elle ne mérite pas de recevoir de l’aide. Or, il n’y a personne à blâmer. Bien que l’on ressente parfois le besoin de trouver un coupable, personne ne peut être tenu responsable d’un suicide.

deuil-et-suicide

Vous n’êtes pas responsable du suicide d’un proche.
 

Une personne qui prend la décision de se suicider vit toujours plusieurs problèmes et difficultés. Il faut se rappeler que l’on a fait de son mieux avec les informations que l’on avait à ce moment et qu’un ensemble de choses qu’on ne contrôle pas contribuait à la souffrance de cette personne.



On ne peut pas deviner comment les autres vont réagir

Craindre la réaction de son entourage peut empêcher de parler de son deuil par suicide. On peut, par exemple, avoir peur:
 

  • d’accabler ses proches ou d’être pris en pitié;
  • de créer une situation malaisante;
  • d’être jugé par son entourage parce que l’on se sent mieux.

 Or, on ne peut pas savoir d’avance comment les autres vont réagir.

 

Communiquer ses besoins

Les proches d’une personne endeuillée par suicide peuvent aussi avoir peur d’entrer en contact avec elle. Ils peuvent penser qu’elle désire être seule, ne pas savoir comment l’aider ni comment en parler ou encore craindre de lui faire plus de mal que de bien.

C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à communiquer ses besoins à ses proches concernant le soutien qu’ils pourraient apporter.



Des astuces pour parler de son deuil par suicide à ses proches

Il n’y a pas de bonne ni de mauvaise façon de parler de son deuil par suicide à ses proches.

Par exemple, on peut :
 

  • discuter de ce que l’on trouve difficile, de ses questionnements ou des moments où l’on se sent mieux;
  • ressentir le besoin d’être entouré sans devoir en parler ou de se recueillir en silence avec ses proches. Chaque personne a son rythme et il n’est pas nécessaire de tout dire tout de suite;
  • avoir besoin de parler des mêmes choses à plusieurs reprises.

Tout cela est normal. Les gens ont des besoins différents lorsque vient le temps de vivre un deuil par suicide. L’important, c’est d’écouter ses besoins et de les communiquer à ses proches.

Que faire lorsque la réaction de l’entourage n’est pas aidante?

La réaction de certains membres de l’entourage peut parfois s’avérer inadéquate. Par exemple, si un proche tient un discours culpabilisant, demande trop de détails sur le décès, manifeste de la pitié, évite le sujet ou s’éloigne, cela peut être blessant.

Que faire lorsque la réaction de l’entourage n’est pas aidante

Il peut également arriver que les membres de l’entourage soient très présents dans les semaines ou mois suivant le décès, puis que leur soutien se fasse plus rare par la suite.

Dans ces moments, il peut être utile de se tourner vers d’autres personnes. Parfois, ce ne sont pas les personnes que l’on croyait aidantes qui offrent le plus de soutien.

Groupes d’endeuillés par suicide

Rejoindre un groupe d’endeuillés par suicide peut être une option pour parler de son deuil à d'autres personnes.

Aide professionnelle

Si l’on a du mal à parler de son deuil à ses proches ou qu’on a l’impression de ne pas recevoir un soutien adéquat de leur part, l’aide professionnelle peut aussi être envisagée. Voici des options :

Appeler la Ligne québécoise de prévention du suicide (disponible 24/7) pour obtenir du soutien d'un intervenant :

1 866 APPELLE (277-3553)

Clavarder avec l'un de nos intervenants.
Contacter le centre de prévention du suicide de sa région pour s'informer sur les services offerts aux endeuillés
 

Appeler la ligne d'écoute pour les personnes endeuillées offerte par Tel-Écoute (disponible tous les jours entre 10 h et 22 h) :

1 888 LE DEUIL (533-3845)

Appeler Info-Social :

811, option 2

Communiquer avec le centre local de services communautaires (CLSC) de sa région.