Dépendance à l’alcool ou à la drogue et suicide

Qu’est-ce qu’un trouble de dépendance à une substance?

Un trouble de dépendance à une substance survient lorsqu’une personne continue de consommer une substance alors que cela l’amène à avoir des problèmes relationnels, professionnels, scolaires, financiers, etc.

Quelles substances peuvent entraîner une dépendance?

  • L’alcool
  • Le cannabis (pot, marijuana, etc.)
  • Les hallucinogènes (champignons, kétamine, GHB, LSD, ecstasy, etc.)
  • Les stimulants (cocaïne, amphétamines, crystal meth, crack, Ritalin, Concerta, etc.)
  • Les substances inhalées (colle, pétrole, peinture, etc.)
  • La caféine
  • Le tabac
  • Les opiacés (héroïne, morphine, fentanyl, Dilaudid, oxycodone, etc.)
  • Les sédatifs (anxiolytiques, hypnotiques, etc.)

Comment reconnaître la dépendance à une substance?

  • La personne utilise la substance pour affronter des difficultés physiques, émotionnelles ou sociales.
  • Elle néglige des activités et des personnes importantes (famille, amis, école, loisirs, sports ou engagements sociaux).
  • Elle a des comportements à risque (conduite avec facultés affaiblies, relations sexuelles non protégées ou utilisation de seringues souillées).
  • Elle a des problèmes relationnels (conflits avec des proches ou perte d’amis).
  • Elle développe une tolérance physique (elle doit consommer davantage pour obtenir les mêmes effets).
  • Elle présente des symptômes de sevrage lorsqu’elle n’utilise pas la substance.
  • Elle perd le contrôle de l’utilisation de la substance (dépendance et incapacité à s’arrêter). 

Quelles sont les conséquences d’un trouble de dépendance?

La dépendance à une substance peut entraîner toutes sortes de problèmes. Les conséquences peuvent être :

  • physiques : nausée, douleurs, problèmes de sommeil, gain ou perte de poids, infections, accidents ou maladies chroniques.
  • personnelles : conflits avec ses proches, rupture amoureuse ou perte d’amis.
  • professionnelles ou financières : perte d’emploi, conflits au travail ou à l’école, dettes ou chômage.
  • sociales : perte d’intérêt pour ce qu’on aimait faire auparavant, diminution de la participation à des activités sociales, problèmes disciplinaires ou isolement.
  • psychologiques : dépression, anxiété, paranoïa, psychose ou idées suicidaires.

Vous avez un trouble de dépendance et des idées suicidaires?

Lorsqu’une personne est dépendante de l’alcool ou de la drogue, il se peut qu’elle ait des idées suicidaires. Si c’est votre cas, consultez les sections suivantes :

01 Faire le point sur sa santé mentale

La première chose à faire pour reprendre le contrôle, c’est de mieux comprendre ce qui nous amène à penser au suicide.

02 Prendre soin de soi
 

Quand on pense au suicide, on peut faire plusieurs choses pour se protéger et retrouver son équilibre. 

03 En parler à ses proches
 

Demander de l’aide à ses proches, ce n’est pas toujours facile. Il y a différentes façons de s’y prendre.

04 Obtenir des services d'aide

Tous les jours, de nombreuses personnes reçoivent le soutien dont elles ont besoin en contactant des services d’aide professionnels et gratuits.

Que faire en cas de dépendance à l’alcool ou à la drogue?

Il est possible de traiter un trouble de dépendance. Si vous présentez un ou plusieurs signes indiquant que vous êtes dépendant d'une substance, appelez d’abord Info-Social au 811, option 2, afin de discuter de votre situation avec un intervenant et d’être orienté, au besoin, vers les ressources de votre région qui peuvent vous apporter du soutien.

Pour obtenir une évaluation et un suivi avec un professionnel de la santé, consultez un médecin généraliste (votre médecin de famille en est un), un psychologue ou contactez le CLSC de votre région.

D'autres ressources peuvent aider une personne qui vit un problème de dépendance à l’alcool ou à la drogue.

Quelques trucs en cas de dépendance à l’alcool ou à la drogue

Je vis...